La France connaît une véritable explosion du nombre d’allergies alimentaires. 50 à 80 personnes en meurent chaque année.
Les allergies alimentaires ont progressé au cours de ces dernières années passant de 1% en 1970 à 6 à 8 % de la population aujourd’hui.                                                                                                                                                                                                  

toxiques Comment déceler une allergie alimentaire ?

 


Qui est concerné ?

Ce type d’allergies concerne plus les enfants en bas âge, 7 à 8% sont ainsi concernés, alors que le pourcentage des adultes varie de 3 à 4 %. Le nombre de cas d’allergies sévères a tendance à augmenter chez les enfants de 0 à 4 ans.

L’allergie alimentaire est une forme spécifique d’intolérance alimentaire qui active le système immunitaire. Un allergène (une protéine dans l’aliment incriminé, qui chez la majorité des gens ne produit pas d’effets secondaires) provoque une réaction en chaîne dans le système immunitaire aboutissant la libération d’anticorps. Ces anticorps entraînent à leur tour la libération d’autres molécules, comme l’histamine, qui donnent libre cours à des symptômes variés comme un nez qui coule, de la toux, un éternuement ou des démangeaisons. Les allergies alimentaires sont souvent héréditaires et habituellement identifiées tôt dans la vie.

Aliments recensés

Plus de 150 aliments sont aujourd’hui recensés comme potentiellement allergisants, et la liste ne cesse de s’allonger :

Oeufs, lait de vache, arachide, crustacés, poisson, blé, légumes de la famille du céleri (fenouil, persil, coriandre), soja, fruits à coque (amande, noisette, noix de cajou, noix de pécan, noix du brésil, pistache, noix de macadamia et produits à base de ces fruits), moutarde, sésame…

Chez l’enfant de moins de 15 ans, 5 aliments sont responsables de 80% des manifestations allergiques : oeuf, arachide, lait de vache, poisson et moutarde
Jusqu’à 3 ans, le lait de vache et les oeufs sont le plus souvent en cause.
Après 3 ans, ce sont l’arachide et le poisson qui viennent en tête.

les symptômes

Symptômes cutanés : des démangeaisons, des éruptions cutanées, des rougeurs, un gonflement des lèvres, du visage et des membres.

Symptômes respiratoires : une respiration sifflante, une sensation de gonflement de la gorge, une difficulté à respirer, une sensation d’étouffement.
Symptômes digestifs : des crampes abdominales, de la diarrhée, des coliques, des nausées et des vomissements. (S’il s’agit des seuls symptômes détectés, il est rare que la cause soit une allergie alimentaire.)
Symptômes cardiovasculaires : pouls faible

Attention : Les personnes ayant un traitement contre la boulimie peuvent ressentir des symptômes similaire.

Les médicaments en causes :

 4 classes de médicaments

-L’Aspirine
-Les Anti- Inflammatoires Non Stéroïdiens prescrits notamment en cas de douleurs
-Les béta-bloquants prescrits dans le traitement des troubles du rythme cardiaque, l’angine de poitrine, l’hypertension artérielle…
-Les Inhibiteurs de l’Enzyme de Conversion prescrits dans le traitement de l’hypertension artérielle.

 Les faiblesses du système français

Le 12 février 2002, l’agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) rendait un rapport très complet sur la situation des allergies alimentaires en France. Au-delà du simple état des lieux, les trois auteurs proposaient une série d’actions possibles pour améliorer la prise en charge et la prévention de ce problème de santé publique.  

 

Produit conseillé pour mettre un terme aux sensibilités alimentaires et se détoxiquer, en évitant la prise de poids :

allergies alimentaire Comment déceler une allergie alimentaire ?

 

 

Vous avez aimé cet article ? Alors laissez votre commentaire ci-dessous :

 

Lisez aussi : 

Quel est cet aliment improbable qui peut vous aider à maigrir ?

Nutritionniste ou diététicien : quelles différences ?

Vous vous trouvez trop gros ? Je parie que dans 5 minutes vous serez plus léger !

Découvrez tous les bienfaits de l’acide hyaluronique !

Pourquoi les régimes vous font-ils faire le yoyo

La chirurgie bariatrique : sous quelles conditions ?

Pourquoi vos abdos ne sont pas bien définis malgré vos efforts ?