Vous savez probablement que les graisses saturées sont mauvaises car elle peuvent causer toutes sortes de maladies liées au cœur. huile de noix de coco1 Est ce que lhuile de noix de coco est bonne pour votre santé cardiaque ?

Mais Saviez-vous que l’huile de noix de coco contient 92% de graisses saturées ?

Alors pourquoi est-ce beaucoup conseillent l’huile de noix de coco comme une huile bonne pour la santé ?

N’est-ce pas contradictoire ?

 

Les partisans de l’huile de coco vierge font valoir qu’elle aide à améliorer l’état de la peau, avoir plus d’énergie et même de perdre du poids. Hein ? Des graisses saturées pour perdre du poids ? Comment est-ce possible ?

Cette logique va contre la sagesse conventionnelle, n’est-ce pas ?

 

Quand la graisse végétale (gras trans) a été inventé comme la margarine hydrogénée, elle était censée remplacer les gras saturés malsain comme dans le beurre.

Elle devait être une forme saine de graisse, jusqu’à qu’il été découvert au cours des dernières années que les gras trans sont plus dangereux pour votre santé cardiaque que les gras saturés.

 

L’huile de noix de coco, bonne ou mauvaise ? Les avis sont partagés

 

Le Dr. Bruce Fife, un naturopathe basée aux Etats-Unis et auteur de « Le Miracle de l’huile de coco», a fait remarquer lors d’une conférence de presse à Singapour que, « tous les acides gras ne sature pas de la même façon. La graisse contenue dans l’huile de coco est différente de la plupart des autres graisses et possède de nombreuses vertus bénéfique pour la santé « .

 

Il a ajouté que, « L’acide laurique” (l’huile de coco ) renforce le système immunitaire, a des propriétés antioxydantes et est que, toujours selon le Dr. Bruce Fife, elle pourrait réduire la charge virale chez les patients séropositifs.

Vous devez également prendre en compte la taille de la chaîne de carbone dans l’acide gras. La plupart des huiles et des graisses que nous consommons sont des acides gras à longue chaîne.

L’huile de coco est la source la plus riche en acides gras à chaîne moyenne, qui se comportent en réalité très différemment de celle des versions à longue chaîne ».

 

«Les acides gras à chaîne moyenne dans l’huile de noix de coco stimule le taux métabolique du corps et favorisent la perte de poids. Ils sont ventilés immédiatement dans le foie pour produire de l’énergie et ne sont pas stockés sous forme de graisse « .

 

Un autre expert, le Dr Annie Leong, directeur adjoint du département de nutrition à l’Office de promotion de la santé. « Il n’y a pas assez de preuves pour prouver que les gras saturés à chaîne moyenne peuvent réduire le risque cardiaque. »

 

La nutritionniste Anna Jacob a fait valoir que, « Kerala est la capitale de la noix de coco en Inde et qu’il y a également le plus fort taux de maladies cardiaques.

Bien qu’il ne soit pas possible d’affirmer que les Indiens sont génétiquement prédisposés à une maladie cardiaque, mais une alimentation riche en gras saturés pourrait augmenter ce risque ».

 

Toutefois, cela m’emmène à me poser la question suivante :

 

Puisque les Indiens sont sujets aux maladies cardiaque, ces taux élevés devraient être répartis uniformément dans toute l’Inde, et pas seulement dans Kerala, sous prétexte que celle-ci est la capitale de la noix de coco. Vous ne pensez pas ?

Par conséquent, je suis un peu sceptique, concernant l’analyse de Anna Jaccobs.

 

Je pencherai plus sur le fait que leurs mauvaises habitudes alimentaires se sont vite installées. En Inde, 1 écolier sur 3 est en surpoids.

Ces enfants ingurgitent 4 fois la quantité recommandé par jour et le pays détient désormais un triste record mondial, celui du plus grand nombre de diabétiques.

 

Alors, qui a raison et qui a tort ? Pour ma part, les bienfaits de l’huile de noix de coco n’étant plus à démontrer, je continuerai à la consommer, en alternant pour d’autres préparations ou assaisonnements, avec l’huile d’olive et l’huile de colza.

 

Vous aimez cet article ? Alors merci de le partager sur les réseaux sociaux ci-dessous :