Il y a toujours au moins deux opinions différentes , peu importe quel est le sujet. Les aliments biologiques ne sont pas une exception . Je me demande toujours où et comment ces mythes commencent.

A mon avis, le plus souvent les gens qui engendrent les mythes et les rumeurs sont ceux qui ont tout à gagner d’une certaine façon.

Dans ce cas , ce serait ceux qui produisent la nourriture en utilisant des méthodes traditionnelles – les engrais chimiques , les pesticides toxiques et les médicaments – mais vous pouvez en tirer vos propres conclusions . Voici les 4 mythes les plus répandus .

4 mytes sur le bio Les 4 Mythes les plus répandus sur le bio

Mythe 1 : L’agriculture biologique est inefficace parce que la nourriture bio est plus chère que la nourriture normale .

 

Faux ! L’inefficacité n’est pas le problème . Le problème est que les programmes agricoles et les subventions sont là pour profiter à l’agriculture traditionnelle et l’élevage et non l’agriculture et l’élevage biologique.

Mythe 2 : Moins de nourriture est produite dans l’agriculture biologique que celle produite dans l’agriculture à base chimique .

 

Faux ! Lorsque la terre est convertie à partir de la production alimentaire à base chimique pour la production d’aliments à base biologique, il y a une diminution temporaire de la production, mais après environ trois ans, la superficie bio est tout aussi productive et même souvent bien plus que lorsque elle était cultivé avec des méthodes de culture à base de produits chimiques.

 

Mythe 3 : Le niveau de résidus de pesticides sur les aliments non biologique est faible et parfaitement sûr.  

 

Faux ! Les résidus de pesticides sont limités par des normes gouvernementales, mais personne ne vous dit que les niveaux «sécuritaires» sont basés sur des niveaux jugés sécuritaires pour des hommes adultes qui pèsent au moins 70 kilos. Ceux ne sont pas des niveaux de sécurité pour les petites femmes ou pour les enfants.

 

Mythe 4 : La nourriture non bio est tout aussi nutritive que les aliments biologiques.

 

Faux ! Cela  a été vraie, il y a longtemps… mais ce n’est plus le cas aujoud’hui ! Il existe des preuves scientifiques solides déontrant qu’il y a jusqu’à 50% plus d’antioxydants dans les fruits et légumes bio, et jusqu’à 30% plus de vitamine C dans les tomates par exemple. Je ne vous parle même pas de la différence qu’il peut y avoir entre des viandes provenant de bêtes nourries au soja, au hormones et aux antibiotique et celles élevées en plain air, nourries à l’herbe !